Des bateaux et des hommes

 

Des bateaux d’hier et d’aujourd’hui

 

Une production DOCLAND yard diffusée sur France 0 

Réalisation : Leni Mérat et Anne-Laure Cahen

 

Cette série documentaire de 10 x 52’ minutes raconte le quotidien des hommes et de femmes qui partagent leur vie avec un bateau, autour du monde. Qu’ils soient constructeurs, professeurs, marchands, tous sont aussi marins, et nous racontent comment le bateau fait partie intégrante de leur quotidien.

Chaque film est composé de deux histoires, deux portraits, dans deux pays différents. A travers ces hommes et ces femmes, c’est aussi un pays, une culture, un paysage, un quotidien que ces films donnent à voir.

 

Dans certains pays, les bateaux ont traversé les temps. Pas par simple devoir de mémoire, mais parce qu’encore aujourd’hui, ce sont les plus adaptés à leur environnement immédiat.

Sur l’île des Pins, en Nouvelle-Calédonie, la famille Douépéré est la seule à y construire encore des pirogues traditionnelles à balanciers. Joseph est charpentier de martine et pêcheur, et dans son minuscule chantier à même la plage, il construit une nouvelle pirogue pour son neveu. En famille, ces hommes de la mer vont pêcher au filet dans le lagon sur cette embarcation parfaitement adaptée.

En Indonésie, à Tana Beru, au sud de l’île de Sulawesi, les Bugis, une ethnie musulmane construit encore des bateaux de pêche d’inspiration pinisi, ces grands voiliers utilisés par leur ancêtres à partir du 18ème siècle pour naviguer d’île en île. Bachir est l’un des meilleurs charpentiers de marine de Tana Beru. Il travaille dans ce chantier avec son beau-père et d’autres artisans qui sont les seuls à maîtriser ce savoir-faire dans toute l’Indonésie.

Chaque année, il vend une dizaine de bateaux pinisi aux pêcheurs locaux.

Le film alterne entre Nouvelle-Calédonie et Indonésie. D’un côté une famille dans un coin de paradis qui construit de frêles embarcations, de l’autre une corporation qui construit à la main de grands bateaux de pêche.  Mais des deux côtés du globe, ce sont deux histoires de charpentiers et d’hommes des mers qui perpétuent un précieux savoir-faire.