DES BATEAUX & DES HOMMES

L’épisode « SE RESTAURER SUR LES FLOTS », diffusé le 18 novembre sur France Ô nous conduit de la Thaïlande à l’Argentine.

 

En Argentine, Sebastian vogue dans l’extraordinaire delta du Paraná à bord de son bateau-épicerie, qu’il a en partie construit lui-même. En Thaïlande, Auntie navigue sur des centaines de canaux dans sa barque-restaurant pour offrir, à domicile, des repas qu’elle cuisine devant sa clientèle. À des milliers de kilomètres l’un de l’autre, ils voyagent en bateau pour livrer de la nourriture à des riverains qui n’ont pas accès aux routes terrestres ou pour qui la voie navigable demeure, encore aujourd’hui, la plus efficace.

 

À moins de 40 kilomètres de Buenos Aires, la capitale de l’Argentine, se trouve la ville de Tigre, qui borde l’immense delta du Paraná où des centaines de kilomètres de cours d’eau forment un luxuriant labyrinthe composé de 3 500 îles et îlots. Ces rivières navigables servent de voies de transport aux habitants qui se déplacent en bateau. C’est du port de cette ville que le bateau-épicerie Ignacio Franco quitte deux fois par semaine pour vendre ses denrées aux résidents du Delta. Trente-cinq tonnes de nourriture et de produits dont les riverains ont besoin : fruits, produits laitiers, légumes, viandes, riz, produits nettoyants et eau…

 

De l’autre côté du globe, en Thaïlande, se trouve la région d’Amphawa, située à l’extrémité nord-ouest de la baie de Bangkok. Ses centaines de canaux servent depuis toujours de voies de communication, de transport et de commerce. Les colorés marchés flottants ancestraux sont devenus symboles d’une vie quotidienne maritime où, encore aujourd’hui, de très nombreux Thaïs vivent le long des berges. C’est pour eux qu’Auntie, la cuisinière des flots, prépare de savoureux repas, odorants d’épices, à bord de sa minuscule embarcation.

 

Un film écrit et réalisé par Karina Marceau